A Savoir

Histoire

Elle se lit comme un roman...

1626 : LES MONTAGNES MAUDITES

Une description de Pierre d'Avity « La plus haute montagne du pays est la glaciale appelée Maudite par les habitants à cause des neiges perpétuelles...

Elle est si éminente qu'on l'aperçoit en sortant de Lyon »

1650 : NAISSANCE LITTERAIRE

Première apparition du mont Blanc dans la littérature. Le roman de Mlle de Scudery, « Artamène ou le Grand Cyrus précise » :

« Au-delà des prairies, on voit un rang de montagnes qui s'élèvent les unes sur les autres, semblant aller jusqu'aux nues, ces montagnes qui touchent au ciel c'est le mont Blanc. »

1682 : PREMIERE REPRESENTATION

Premier dessin connu du mont Blanc, une planche gravée par Jean de Ram le Theatrum Sabaudiae.

1741 : PREMIERS TOURISTES

Ce sont les anglais Windham et Pocoke accompagnés de quelques amis. C'est la première visite touristique. Leur récit sera la base de l'intérêt que le monde va porter aux hautes montagnes.

1760 : UN DEFI EST NE

Le savant genevois Horace Bénédict de Saussure offre une somptueuse récompense à qui foulera le sommet inviolé du mont Blanc.

1786, 8 Août : PREMIERE ASCENSION

Par Michel Gabriel Paccard et Jacques Balmat. Départ vers 4h depuis un bivouac au sommet de la montagne de la Côte.

A 18h23, Paccard et Balmat sont observés atteignant la cime qu'ils abandonnent à 19h. Retour au bivouac du matin avant Minuit. On s'accorde à admettre que cette ascension marque la naissance de l'alpinisme.

1796 : LE MONT BLANC EST FRANCAIS

La Savoie est devenue française pour quelque temps, suite au traité de Paris.

1808, 14 juillet : PREMIERE ASCENSION FEMININE

Marie Paradis, jeune femme de Chamonix, fortement aidée par ses guides dont Jacques Balmat réussit la première féminine du mont Blanc.

1814 : LE MONT BLANC EST SARDE

Traité de Paris : la Savoie et le mont Blanc redeviennent partie du royaume de Sardaigne.

1820, 20 août : PREMIER ACCIDENT MORTEL

La caravane du docteur Hamel est engagée dans les pentes au-dessus des Rochers Rouges quand elle est balayée par une avalanche, 5 guides sont pris dans la coulée, 3 hommes ne pourront être secourus ni retrouvés.

1821 : CREATION DE LA COMPAGNIE DES GUIDES

Elle est la plus ancienne et la plus grande Compagnie de guides de haute montagne au monde.

1855 : PREMIERE PHOTOGRAPHIE

Martens présente la première photographie du mont Blanc à l'occasion de l' Exposition Universelle.

1858 : REFUGE DU GOUTER

Construction du premier refuge du Goûter (3817m)

1890 : L'OBSERVATOIRE VALLOT

Installation du premier observatoire qui servira aussi le refuge, à la demande de la municipalité de Chamonix. Financé par les fonds propres de Joseph Vallot, il est construit au pied de l'arrête des Bosses.

1914 : SURVOL EN AVION

Premier survol en monoplace de Perdussin par le Genevois A. Parmelin. (5 540m).

1915 : CINEMA AU MONT BLANC

Premières prises de vues cinématographiques depuis le sommet par F.Burlingham.

1922 : CHAMONIX-MONT-BLANC

Par décision administrative, la municipalité de Chamonix est autorisée à lier à son nom à la montagne à laquelle elle doit tout.

1945 : LE PARTAGE DE LA MONTAGNE

Le nouveau cadastre est publié. Les pentes du mont Blanc sont ainsi attribuées : le sommet est à Chamonix au nord et à Saint Gervais au sud – ouest. On chuchote que ce partage a été très difficile.

1950, le 5 novembre: LE MALABAR

Le Malabar Princesse de la compagne Air India s'écrase près du sommet avec ses 48 occupants.

1959, le 30 mai : LE TUNNEL SOUS...

Début des travaux de percement du tunnel sous le mont Blanc. Il est inauguré le 16 juillet 1965 par le général de Gaulle et le président italien Saragat.

1990, 20 juillet : LE RECORD

Le coureur de fond Pierre-André Gobet démarre son ascension à 5h pour profiter de la fraîcheur matinale et d'une glace assez dure pour la montée et légèrement ramollie pour la descente. A 10h10 il est de retour devant l'église de Chamonix. Temps : 5 heures 10 minutes et 14 secondes.

Altitude

Oh, c'est haut !

Pour son dixième anniversaire, la campagne de mesure du mont Blanc, initiée par les géomètres-experts de Haute-Savoie en 2001, a permis d'établir l'altitude officielle du plus haut sommet des Alpes à 4810,44 mètres au 11 septembre 2011.

Géographie

Toit de l'Europe

Le mont Blanc s'élève au cœur du massif du Mont-Blanc et constitue le point culminant de la chaîne des Alpes. C'est également le plus haut sommet d'Europe occidentale, ce qui lui vaut le surnom de Toit de l'Europe. Il se situe à cheval entre la France et l'Italie, au sud de Chamonix-Mont-Blanc et au nord-ouest de Courmayeur.

Géologie

De neige... de pierre... et de glace

Le mont Blanc est représentatif de la géologie du massif. Il se situe à la jonction entre deux masses rocheuses cristallines, constituées de granite datant du Carbonifère à l'est et de gneiss à l'ouest. Le sommet lui-même, entièrement sous la neige, est très certainement constitué de gneiss.

En savoir plus

Webcams mont blanc :

plus de webcams autour du mont Blanc

Ascension du mont Blanc :

site dédié à l'ascension

Tour du mont Blanc :

préparez votre randonnée

Survol du mont Blanc :

en hélicoptère avec le CMBH

Tunnel du mont Blanc :

traverser les Alpes sous le mont Blanc

Ultratrail du mont Blanc :

course mythique de 168km autour du mont Blanc

Retrouver tout Chamonix...

Office de Tourisme de Chamonix

Information : www.chamonix.com
www.chamonix.com
Réservation : sejour.chamonix.com


Infos Pratiques

Réservez votre séjour
Météo
Webcams
Remontées Mécaniques

Sur votre mobile


iPhone - Android - iPad

Sur les réseaux

Rejoignez la communauté Chamonix sur les réseaux officiels de la vallée de Chamonix !

Nos partenaires

Compagnie du Mont-Blanc Best of the Alps BMW
Mairie de Chamonix Club des sports Office de Haute Montagne